Passer par un intermédiaire pour faire diminuer le coût de son crédit

Beaucoup de Français nourrissent le rêve de devenir propriétaires de leur logement. Ce rêve, il est progressivement devenu possible pour de nombreux ménages grâce à la baisse progressive des taux d’intérêt, dont les niveaux sont encore historiquement bas. Dans ces conditions, les ménages ont bien évidemment intérêt à s’endetter pour acheter le logement qui leur convient. De leur côté, les banques, encouragées par la politique d’injection de liquidités (ou quantitative easing) dans l’économie menée par la Banque Centrale Européenne (BCE), se trouvent dans une situation de concurrence entre elles, qui les poussent à accorder des crédits au meilleur taux.

Solliciter les services d’un courtier pour gagner en pouvoir d’achat

Néanmoins, pour un ménage, contracter un crédit signifie toujours supporter un poids financier important, parfois pendant plusieurs décennies. Ainsi, toute solution permettant de faire baisser le montant moyen des mensualités à rembourser semble bienvenue. C’est précisément ce que permettent des sociétés de courtage en rachat de crédits. En regroupant plusieurs prêts dont doit s’acquitter un même ménage, ces courtiers permettent à leurs clients de ne payer qu’une mensualité unique, dont la note globale diminue par rapport aux précédentes mensualités payées séparément. En ce sens, en rachetant les crédits de ses clients, le courtier permet à ces derniers un gain net de pouvoir d’achat.

Jouer sur son assurance-crédit pour alléger la facture

Cela est relativement peu connu, mais il a été montré que le coût de l’assurance peut représenter jusqu’à un tiers du prix total d’un emprunt. De fait, en général, les ménages choisissent d’assurer leur crédit avec la même banque qui le leur octroie. Néanmoins, ces dernières ne proposent pas toujours des taux très compétitifs. Or depuis la loi Hamon, il est possible de résilier son assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent la signature du contrat. Il peut donc être bénéfique d’aller voir ailleurs en la matière.